——————-

Nos activités s’organisent autour de trois axes principaux,  

dont découlent naturellement cinq objectifs

 

titre-troisaxes

 

  Le Kan Yú Shù : l’éco-philosophie de la nature

 

L’enseignement et la transmission d’un savoir ancien liée à la nature et à son respect.

Le kān Yú Shù Taoïste est une discipline cohérente, qui relie toutes les formes de vie dans une globalité accessible à la compréhension de tous.

Se cultiver tout au long de sa vie est indispensable, mais  le savoir n’est rien sans sa mise en application dans le monde tangible.

La pensée devrait toujours être liée à l’acte, au faire, à partir duquel découle une compréhension plus subtile, plus  fine et plus profonde, de soi et du monde qui nous entoure.

 

Développer sa créativité

 

Découvrir ses propres capacités créatives, humanistes et sociales, le respect de soi, des autres, et de tout ce qui compose la nature, tout au long de sa vie,  pour s’épanouir pleinement.

Tendre vers l’accomplissement de soi, est permettre qu’une  joie quotidienne s’installe durablement.

Redécouvrir le plaisir de la spontanéité naturelle, tel que nous la vivions lorsque nous étions enfant, et que nous avions soif d’apprendre.

Se reconnecter à la gaité, à l’émerveillement,  nous aide à développer notre discernement (aptitude à juger avec bon sens) et alimente notre sagesse naturelle.

 

Le bien-être et la santé

 

Allier méditation,  relaxation et connaissance de la nature, sont  trois composantes indispensables pour unifier le corps et l’esprit, s’harmoniser avec les rythmes de la nature et maintenir une bonne santé.

L’équilibre psychique ainsi obtenu, engendre un terrain propice à la bonne santé, permet d’être bien dans son corps et  bien dans sa tête.

C’est uniquement à partir de cet état d’être, que nous pouvons réellement nous relier à la nature dans sa globalité.

Une fois acquis, l’unité corps -esprit permet d’engendrer, en nous, le véritable bonheur et la joie de vivre.

 

 

titre-cinqobjectifs

 

Se reconnecter à son corps :

 

Nous habitons notre corps en permanence, mais en sommes nous vraiment conscient ? Pourtant, ce corps est le véhicule qui nous permet de traverser la vie dans ce monde.

Se reconnecter à soi, en conscience, permet de rétablir un vrai contact et de retrouver une bonne cohérence entre son corps et son esprit

Il existe certains exercices, simples à mettre en œuvre, qui permettent de retrouver une bonne cohésion avec  son corps, et, de ce fait, avec son esprit. 

Le corps est le support de notre esprit, il est donc primordial de lui réattribuer consciemment une place de premier ordre.

 

Développer ses cinq sens subtils :

 

Apprendre à éveiller ses dimensions instinctives, sensitives et intuitives.

Prendre conscience de l’importance de nos cinq sens, les stimuler dans de nouveaux contextes et réanimer leurs aptitudes inexploitées.

Il s’agit de découvrir et d’apprendre à bien saisir leurs rôles et leurs modes de fonctionnements.

Ce sont nos cinq sens, qui nous ouvrent les portes sur le monde extérieur, le monde environnant. Correctement utilisés, ils nous permettent d’y percevoir toute la beauté qu’il renferme, et bien plus encore.

C’est également par le biais de nos sens que nous sommes reliés à tout ce qui nous entoure. Ils nous sont indispensables. C’est par eux aussi, que nous pouvons trouver notre propre équilibre intérieur, car ils sont subtilement associés à nos émotions.

 

Apprendre à se relier correctement à la nature :

 

Retrouver une vie en cohérence avec la nature, avec ses cycles, ses rythmes, c’est se remettre en phase avec le tempo de la vie.    

La nature contient tous les secrets de la vie, c’est en s’immergeant en elle, en l’observant correctement, patiemment, avec les bons outils, que nous pouvons apprendre à les percevoir. C’est la première chose à faire si l’on veut réellement retrouver le contact avec la nature et tout ce qui la compose, là se cache la clé de notre équilibre. 

En synchronisant notre respiration biologique avec celle de la nature, une compréhension plus subtile peut commencer se révéler à nous.

L’être humain ne peut pas vivre heureux s’il n’est pas connecter à la nature, il fait intimement partie de cette portion du vivant qui est sacrée. Le sacrée c’est cette petite partie invisible, inexplicable, intangible, qui nous met en joie lorsque l’on est émerveillé, touché, saisi au plus profond de soi par la beauté de la nature.

  

Se relier à son territoire et  au paysage environnant :

 

J’habite mon territoire comme j’habite mon corps. Mais bien souvent, tout comme j’ignore ce qui se passe à l’intérieur de mon corps, il en va de même pour le territoire.

Tout comme individuellement notre esprit est lié à notre corps, collectivement, nous formons l’esprit du territoire que nous occupons, nous en sommes l’âme qui anime sa vie.

S’y reconnecter c’est se relier à sa terre, avec ses particularités, ses paysages, ses odeurs, ses dialectes, ses mentalités, etc.

Il est important d’apprendre à se reconnecter au paysage environnant, pour rétablir notre relation au sacrée, à ce qui est imperceptible à nos sens ordinaires et nous touche au plus profond de notre être.

 

Se reconnecter à la sagesse innée et aux  valeurs humanistes :

 

Redonner du sens à ce que nous faisons, c’est savoir dans quelle direction nous avons décidé d’aller.

Une fois la direction correctement établit, l’acte qui en découle se manifeste de lui-même, naturellement, spontanément.

Lorsque je réalise quelque chose en accord avec des valeurs qui sont justes, tel que la bonté, la bienveillance, l’humilité, le respect, c’est tout mon être, qui s’exprime et en retire leurs bienfaits.

Diriger vers le respect des autres et de la nature dans son ensemble, c’est une noble démarche que nous pouvons tous apprendre à réaliser quotidiennement. C’est également une saine attitude pour transmettre avec discernement, le bon exemple aux générations futures.

Avoir un but, se fixer un objectif, laisser la sagesse instinctive s’exprimer librement, c’est se crée une boussole invisible qui nous permet de ne pas perdre le nord. C’est donner du sens à sa vie, lui donner une direction à suivre, une orientation choisi consciemment, volontairement.

On crée ainsi le chemin et les conditions susceptibles de nous  mener vers le bonheur naturel et le plein épanouissement de soi.

 

 

Chap-résumé

 

Le respect, la bienveillance, la bonté, pour soi et pour nos semblables, mais aussi tourner vers le monde animal et végétal, sont parmi ces valeurs que nous devons répandre autour de nous. Une fois acquises, nous pouvons les transmettre correctement à nos enfants et aux générations futures.

 

Par le biais de ces trois axes et de ces cinq objectifs, je commence à découvrir mes potentiels inexploités, à percevoir comment je fonctionne, à discerner quel sont mes véritable attentes. Je commence à comprendre comment créer et mettre en avant ce lien subtil qui me relie à la nature de manière durable.

 

L’objectif n’est pas de vous vendre un quelconque bonheur idyllique ou un illusoire bien être. L’objectif est de vous transmettre les moyens d’apprendre à les laisser apparaitre, d’apprendre à les vivre, à les entretenir et à les mettre en avant dans votre quotidien.

C’est à vous, et à vous seul, qu’il appartiendra ensuite de le développer et de le faire croître jour après jour.

 ——————-